page en cours de modification

Veil / Badinter                (Théâtre documentaire)

Simone Veil et Robert Badinter symboles de combats politiques nobles, dépositaires d’une pensée exigeante. Au-delà de leurs appartenances partisanes, ils s’imposent à l’opinion publique par leur force de convictions et leur courage. 

 

Suite à la représentation du spectacle à l'ENAP d'Agen,le retour d'un élève lieutenant :"Le spectacle m'a permis de mieux connaitre BADINTER et son œuvre pour l'abolition de la peine de Mort. Simone Veil aussi dans le même registre mais cela me touche moins.
Je fais partie des personnes qui étaient favorable pour la peine de Mort, en me disant pourquoi les terroristes ont le droit de tuer et ils continuent à vivre dans nos prisons.

 (œil pour œil dent pour dent) Le spectacle et Badinter m'apprends que c'est la raison qui doit l'emporter sur l'émotion. Et dans le métier que l'on doit faire aujourd'hui, on aura beaucoup de situations similaires alors cette phrase je l'utiliserai pour rester professionnel.
J'aimerais que l'on continue de faire ce genre de spectacle, c'est très intéressant surtout pour des internes comme moi où l'on juge beaucoup les détenus par rapport à la gravité de leurs actes.
" LA RAISON DOIT L'EMPORTER SUR L'EMOTION" sera le dicton que j'afficherai dans mon bureau à côté du code de déontologie."

- le 18 octobre au Centre Culturel de Sarlat (24)

-le 9 février au Centre Culturel de Bagnère de Bigorre (65)

 

 

La pièce a été joué récemment: le 6 mars à Figeac (46), le 13 mars à La Roche sur Yon  (85), du 28 au 31 mais au lycée Navès à Toulouse (31), le 19 mai dans la salle de l'assemblée départementale de Haute-Garonne(31)

 

Nous avons donc choisi de proposer, sous forme de théâtre-documentaire, de découvrir pour certains, de réentendre pour d’autres ces deux discours, ces deux moments qui construisent la vie collective et le vivre ensemble. 


Extrait, Simone Veil :

"Je le dis avec toute ma conviction : l’avortement doit rester l’exception, l’ultime recours pour des situations sans issue. Je voudrais tout d’abord vous faire partager une conviction de femme - je m’excuse de le faire devant cette Assemblée presque exclusivement composée d’hommes : aucune femme ne recourt de gaieté de cœur à l’avortement. Il suffit d’écouter les femmes. C’est toujours un drame et cela restera toujours un drame."  

 

Extrait, Badinter :

"Je sais qu’aujourd’hui certains voient dans la peine de mort une sorte de recours ultime, une forme de défense extrême de la démocratie contre la menace grave que constitue le terrorisme. Cet argument procède d’une méconnaissance complète de la réalité. En effet, l’Histoire montre que s’il est un type de crime qui n’a jamais reculé devant la menace de mort, c’est le crime politique.Et, plus spécifiquement, s’il est un type de femme ou d’homme que la menace de la mort ne saurait faire reculer, c’est bien le terroriste.(...)

 

 (suite de l'extrait) Le terrorisme qui, pour moi, est un crime majeur contre la démocratie a pour cri de ralliement, quelle que soit l’idéologie qui l’anime, le terrible cri des fascistes de la guerre d’Espagne: «Viva la muerte!». Alors, croire qu’on l’arrêtera avec la mort, c’est illusion. Allons plus loin. Si, dans les démocraties voisines, pourtant en proie au terrorisme, on se refuse à rétablir la peine de mort, c’est, bien sûr, par exigence morale, mais aussi par raison politique.(...)" 

 


Durée du spectacle: 45 mn

Possibilité de jouer le spectacle en plein air

 

Comédiens : Corinne Mariotto  et Christophe Merle

Environnement sonore : Jefferson Lembeye

Création collective bénéficiant du regard extérieur de Hélène Poussin

Technique : Elie Lorier

Administration:  Rachida Amaouche

en accord avec la Compagnie les voix du Caméléon

lesvoixducameleon.fr

 

Conditions financières, infos techniques, vos questions

pour nous contacter:

dounyadecouvertes@gmail.com

tél: 06 12 25 16 94 (Cyril)